ENTENTE BEAUMONT/MOURS : site officiel du club de foot de BEAUMONT SUR OISE - footeo

Le flop 5 des gros transferts !

24 décembre 2015 - 21:45

Après notre top 5 des meilleurs coups financiers de l'été, voici à contrario, les cinq plus mauvaises affaires au regard de la première moitié de Championnat..

 

1) Mapou Yanga-Mbiwa (Lyon)

Parmi les recrues lyonnaises chèrement payées et parfois chèrement regrettées par les supporters lyonnais, il a fallu faire un choix.  Entre Sergi Darder et Mapou Yanga-Mbiwa, la balance a finalement penché pour le second larron, arrivé cet été pour huit millions d’euros. Depuis ? La débandade, comme il l’a lui-même reconnu en conférence de presse. Une prestation sur deux catastrophique, à l’image de sa très triste soirée face à Nice (0-3) qui lui a valu un 1 dans nos colonnes. Fébrile, maladroit, l’ancien international se cherche un match-référence. Il risque de ne pas le trouver car il a même disparu des feuilles de match en décembre avant de finir dans une défense à trois dimanche contre Ajaccio.
3,67
Sa note moyenne dans les colonnes de L'Equipe depuis le début de saison.

2) Guido Carrillo (AS Monaco)

La copie n’est pas si mauvaise quand on regarde de plus près ses matches, toujours besogneux. Mais lorsqu’on recrute un attaquant pour neuf millions d’euros, on attend forcément un retour sur investissement visible sur les tableaux d’affichage. Un but en Ligue 1 (contre Caen, le 2 décembre), pour neuf millions d’euros, c’est trop peu pour le jeune Argentin de 24 ans, dont l’intégration a peut-être pris plus de temps que prévu. Autre problème : son profil qui, selon les observateurs argentins, correspondrait plus à un excellent point d’appui qu’un finisseur pure souche. 
3,91
La moyenne de ses notes dans L'Equipe depuis le début de saison.

3) Baptiste Guillaume (Lille)

Il avait affiché, comme objectif de début de saison : «s’imposer comme le meilleur buteur de son club». Pour l’instant, Baptiste Guillaume doit laisser ce privilège au tandem Benzia – Boufal. Disparu  du onze de départ lillois depuis le 1er novembre dernier, l’ancien Lensois, arrivé cet été contre la coquette somme – pour un élément prometteur – de 4 millions d’euros bonus compris, n’entre pas franchement dans les plans de Frédéric Antonetti. On voit difficilement comment il pourra entamer son opération rachat. 
3,67
Sa note moyenne dans les colonnes de L'Equipe depuis le début de saison.

4) Kolbeinn Sigthorsson (FC Nantes)

Un seul but inscrit cette saison en Championnat. Alors que son président Waldemar Kita le présentait à son arrivée, en juillet, comme «un attaquant plus fort que Djordjevic»…  Voire de la trempe de Miroslav Klose. De l’eau a coulé dans les fjords islandais depuis, et le grand Kolbeinn n’a pas donné raison à sa hiérarchie. Souvent victime de pépins physiques, pas idéalement servi non plus dans la surface, la recrue d’attaque estivale, achetée 3 millions d’euros à l’Ajax Amsterdam, traîne sa grande silhouette sans succès. Et pendant ce temps-là, Filip Djordjevic … 

Kolbeinn Sigthorsson, ici à la lutte avec Abdelaziz Barrada. (V. Michel) (L'Equipe)

4,1
Sa note moyenne dans les colonnes de L'Equipe depuis le début de saison.

5) Lucas Ocampos (Marseille)

Officiellement, le chèque de 7,5 millions d’euros a été versé à Monaco cet été, donc on peut considérer l’attaquant argentin comme relevant de ce classement. Et même, pleinement légitime à y figurer, tant il peine à démontrer que cette somme vaut argent bien placé. Capable d’inscrire des buts superbes et de se noyer dans la masse une semaine après, Lucas Ocampos pêche surtout par son irrégularité. Marcelo Bielsa croyait en lui, mais il est parti, et Michel ne l’imagine pas en doublure de Batshuayi. Georges-Kevin Nkoudou  (1,5 millions d’euros) et Bouna Sarr (2 millions d’euros) lui passent régulièrement devant dans le onze de départ. Et dire que l’option d’achat initiale était fixée à 11 millions d’euros … 
4
Sa note moyenne dans les colonnes de L'Equipe depuis le début de saison.

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucun événement

6 Derniers matchs

? G G N G P

Répartition des buts

22 buts marqués
17 buts encaissés

Graphique des victoires

NOS RUBRIQUES : ACCÈS EN UN CLIC